Expo Manger Santé et Vivre Vert

Cette fin de semaine à Québec, ce fût l’Expo Manger Santé et Vivre Vert au Centre des congrès de Québec. Juste le titre du salon m’a convaincue et j’y suis donc allée ce dimanche. C’était plus qu’intéressant de parler avec les producteurs. Par exemple, il y avait des producteurs de la Haute-Gaspésie, près de chez moi. C’était super intéressant de parler avec eux. Sans oublier le fait qu’il y avait des dégustations partout.

11084423_10203839056433604_1673874231_n 11086018_10203839056633609_1553781117_n 11092526_10203839056313601_2102062248_n 11103909_10203839056673610_1750170616_n

Je me suis donc gâtée. Je me suis procurée de la Farine de chanvre, de la poudre de Maca, de la poudre d’Acaï, de la vinaigrette aux framboises, des jus Dose, un produit Herbamiel Miel et Propolis et de la poudre d’amande. Tous des produits dont je suis fière de m’avoir procurée et ce directement du vendeur ou producteur.

Ce qui m’amène a pourquoi est-ce que j’ai acheté tout ça. Parce que souvent, les produits équitables ou bios sont plus chers que la moyenne et que je ne suis qu’une simple étudiante, on me demande pourquoi est-ce que j’achète cela. En fait, la réponse est plutôt simple; j’obtiens beaucoup plus de satisfaction personnelle en achetant des produits biologiques qu’en achetant des souliers ou des vêtements. Je suis fière de cuisiner et de dire que j’ai utilisé de bons aliments desquels je connais la provenance ainsi que les propriétés. C’est tellement meilleur quand tu sais que ce que tu manges, ce que tu consommes est en accord avec tes valeurs.

Ma journée ne s’est pas terminée à l’Expo, j’ai aussi découvert un marché de fruit, la Fruiterie 440. Quel paradis! Des légumes et des fruits tout partout, et tous à des prix incroyables. J’ai tellement eu de plaisir à y faire mes courses et j’étais très satisfaite de mes achats.

Bref, je pense que de connaître ce qu’il y a dans mon assiette devient de plus en plus important pour moi et je prends toujours plus de plaisir à découvrir des nouveaux goûts ou produits. D’ailleurs, auriez-vous un produit ou une boutique à me conseiller ?

Publicités

J’AI 20 ANS, QUOI !

Hier, j’ai eu 20 ans. J’ai changé de décennie. Comment ça j’ai déjà cet âge là. Je dis pas que c’est vieux, parce que sinon ma mère va dire que je la traite de vieille. Je me sens pas vieille, je me sens… comme si ce n’était pas normal d’avoir cet âge-là. À 20 ans, je n’ai plus le choix; je me dois d’être adulte. Plus d’enfantillage. En même temps, je vais probablement être un enfant toute ma vie, mais un enfant responsable ? Je ne sais pas. Je pense que je ne me fais pas à l’idée de dire que j’ai 20 ans. J’ai 20 ans.

J’ai changé de décennie en bonne compagnie. Amis et amour se sont joints à moi pour un souper sushi. Faire des sushis pour 10, ça fait vraiment beaucoup de sushis. J’ai tellement eu de plaisir et ouf la la, c’était plus que délicieux.  J’en ai eu mal au ventre, surtout que le tout s’est terminé accompagné d’un sundae. D’ailleurs, c’était multiculturel à souhait comme soirée (pour mon plus grand plaisir); sushis et musique latine. Bref, j’ai des amis merveilleux, car malgré le fait que ma famille n’était pas présente étant donné que je devais rester à Québec, ils m’ont fait sentir bien et heureuse tout au long de la soirée. J’en avais mal aux joues.

  IMG_20150322_085935[1]

J’ai aussi eu les larmes aux yeux pendant la journée. Les mots de ma mère m’ont touchés, mais aussi les mots de mes anciens étudiants du programme Explore. Le fait qu’ils aient pris quelques minutes de leur temps pour souligner mon anniversaire m’a rendu très heureuse. Ils sont si importants pour moi et ont tellement contribués à la personne que je suis maintenant.  Il y aussi eu les mots de mes deux amies londoniennes. Elles me manquent tellement que leurs mots m’ont fait sourire et pleurer parce que je sais que même avec un océan entre elles et moi, elles restent mes meilleures amies, mes soleils.

C’est étrange d’avoir 20 ans. C’est étrange de constater qu’un tout nouveau chapitre commence et que pleins de beaux moments se profilent à l’horizon.

Tout compte fait, j’ai 20 ans  (oui, je le répète, car j’essaie de m’en rendre compte.), je pars en Équateur bientôt, je commence l’université en septembre et j’ai les meilleurs amis du monde.

Une mise à jour sur mon voyage en Équateur

Bonne soirée à tous !

Ça fait longtemps, très longtemps que je ne vous ai pas parlé de mon voyage en Équateur 2015, celui où je suis accompagnatrice. Pourtant, il prend, vous vous en douterez, beaucoup de place dans ma vie. Il reste déjà moins de 80 jours (environ) avant le départ. J’en suis toute excitée. J’ai si hâte de revoir ma famille et chaque personne que j’ai rencontrées en Équateur.

Il nous reste encore beaucoup de préparation à faire. Des camps, des bagages, des soupers-bénéfices. Bref, bien du travail. Mais le tout avance bien et les participants semblent être tout aussi excités que moi.

Bien que j’ai hâte d’y retourner, j’appréhende quand même le moment du départ, car je serai, (avec trois autres personnes) responsable d’un groupe. Un beau défi ! J’ai hâte de sortir de ma zone de confort et de me dépasser.

Avant tout je dois d’abord réaliser quelque chose : me mettre en forme. C’est littéralement obligatoire. Alors au boulot ma Caro, tu as du travail à faire!

Je suis extra-Introvertie, et vous ?

Je vais être franche avec vous, je vous ai oublié la semaine passée. Je n’ai pas d’excuse,  mais j’espère que vous m’excuserez quand même.

Au tout début, je n’étais pas certaine de qu’est-ce que je voulais écrire cette semaine. Puis j’ai lu un article sur un sujet qui m’a inspiré. Dans la vie, je me fais reprocher deux choses, qui vous allez voir, se contredisent. Tout d’abord, on me dit souvent que je prends trop de place, que je suis extravertie quoi. Mais on me dit aussi que je ne sors pas assez souvent, que je suis souvent chez moi et que je ne vais pas dans les bars, bref, que je suis introvertie. Il semble qu’il est difficile de déterminer quel genre de personne je suis.

Suite à la lecture de l’article, qui avait pour sujet ce type de personnalité, j’ai compris qu’au fond. Je ne suis pas l’un ou l’autre, je suis les deux. Bref, je suis une contradiction sur deux pattes et les gens autour de moi ne comprennent pas. Alors je prends cette opportunité pour vous expliquer comment nous fonctionnons, nous les extra-introvertis.

Tout d’abord, nous aimons les gens, nous aimons être en groupe et partagez de bons moments. En général, nous sommes bruyants. Nous parlons forts et surtout, nous rions forts. Nous sommes passionnées et intenses. Je suis comme ça. J’aime être en groupe. Par contre, j’ai mes limites. Et étant intense, moi c’est ‘’toute ou pantoute’’ comme on dit.  Donc, c’est soit que je veux être avec d’autres, soit que je veux être tranquille toute seule chez moi. Je ne sais pas si vous avez déjà réfléchi à cela, mais imaginez-vous l’énergie que ça peut nous prendre d’être intense comme ça, à la fin de la journée, nous sommes épuisées. C’est pourquoi j’ai besoin de m’isoler. Sans oublier le fait que quelques fois, j’en ai marre de voir le monde.

J’ai cette dualité en moi. J’ai besoin de voir du monde, je ne pourrais être toujours seule sans devenir folle. Mais j’ai aussi besoin de passer des moments tranquilles et chez moi. J’ai besoin d’avoir un endroit ou personne (à part mon amoureux) ne me parle et où je peux relaxer en paix, parce que trop de monde me fait virer folle aussi.

Les extravertis-introvertis sont incompris, car au premier abord, ils sont tellement sociables que tu les imagines toujours à faire la fête et à s’amuser, mais au fond, dès que la journée termine, ils s’isolent et s’enveloppent dans leur petite bulle de confort dans leur chez soi.

Bref, vous avez plus de chances de me voir en dehors de la routine quotidienne si vous venez chez moi. =D Parce que oui, je me considère comme une extra-introvertie.