Manger végé en voyage? par Pauline de Marcovasco Canada

Comment continuer à se nourrir sainement en voyage quand on est végétarien ?

Souvent, vous êtes confronté à des situations qui tendent à bannir quelques-unes de vos convictions, comme c’est pour le cas d’un végétarien en voyage. Il n’est pas facile de tenir ses habitudes alimentaires quand on est au milieu de gens venant des 4 coins de la planète. Comment donc faire ? Comment procéder pour vous nourrir sainement tout au long de votre trajet ainsi que de vos séjours à l’étranger ? Ci-après quelques conseils pour contourner ces obstacles afin de garder votre propre régime au milieu d’un monde nouveau, pas végétarien.

Maîtriser la langue locale de votre destination

La première solution, c’est d’avoir de la motivation, de la volonté et quelques astuces en poches. Une de ces astuces, c’est de savoir la langue du pays de destination. C’est le minimum des choses à adopter. Plus la communication se passe bien, plus vous aurez l’occasion de connaître un peu plus sur ce pays et surtout de faire valoir votre droit en tant que végétarien. En avion, sachez qu’il y a des compagnies aériennes qui proposent des menus végétariens et aussi végétaliens. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver une nourriture adaptée à votre mode de vie. Mais une fois sorti de l’avion ou du bateau, vos hôtes s’attendront surement à ce que vous goûtiez à leurs mets traditionnels. Dans certaines régions du monde, il est rare de ne pas trouver de la viande dans la cuisine traditionnelle. A titre d’informations, en Argentine, c’est très difficile car c’est mondialement reconnu comme le pays du steak. En Mongolie aussi, la nourriture est à base de mouton. Vous allez devoir  communiquer avec cette population d’accueil. Commencez donc à apprendre et à mémoriser la traduction des mots utiles dans leur langue comme « végétarien » ou au moins « viande », bref des vocabulaires liés à l’alimentation si vous ne voulez pas avoir une assiette de laitue. Toutefois, une maîtrise parfaite de cette langue locale vous permettra d’être clair sur les choses que vous pouvez manger. Vous pouvez par exemple demander à votre restaurateur de vous préparer des plats spéciaux sans viande. C’est tout à votre droit. Maîtriser la langue locale de votre pays de destination vous permettra de vous ouvrir aux autres afin qu’ils respectent votre propre mode de vie et vous en retour leurs traditions et leurs coutumes.

Sans titre 2

Faire de l’Internet votre allié voyage

Vous pensez peut-être qu’être végétarien en voyage ce n’est pas possible ? Il y a une solution à tout. Avec Internet, notamment des applications voyage pour mobiles comme « Hostel World » ou « Hostel Hostel », vous allez recueillir toutes les informations utiles sur les hôtels et restaurants de nombreuses destinations du monde. Parmi ces informations, vous allez pouvoir connaître à l’avance les plats gastronomiques qu’ils proposent. En faisant d’Internet votre allié voyage, il sera plus facile pour vous de localiser où dans votre destination se trouve l’hôtel qui vous convient. Cherchez des sites spécialement conçus pour les végétariens, comme celui de Happy cow par exemple . Et ce n’est pas tout, vous pouvez même demander et lire les avis des autres végétariens comme vous concernant les hôtels et restaurants où ils se sont rendus. Il vous suffit  de vous inscrire sur les  forums qui traitent du sujet. Le cas échéant, si vous n’arrivez pas à trouver ce qui vous convient, vous pouvez demander à votre restaurateur de vous faire des plats sans viande. Vous pouvez même copier les avis des restaurants végétariens dans le forum et le proposer aux chefs cuisiniers du bistrot de votre pays d’accueil. Vous pouvez également trouver grâce à Internet, des restaurants qui ne sont pas végétariens, mais au moins proposent des selfs services. C’est une option favorable à vous. Internet sera pour vous, non seulement le moyen de vous adresser à des sites spéciaux à votre régime alimentaire, mais également de vous faire de nouveaux amis végétariens comme vous.

Sans titre 5

Savoir cuisiner végétarien

Même si vous n’êtes pas passionné par la cuisine, il est réellement important que vous sachiez cuisiner végétarien afin que vous puissiez préparer votre propre plat une fois confronté à une situation tel que le voyage en terre inconnue.

Le fait de  prendre l’habitude de cuisiner des menus végétariens vous aidera à devenir autonome une fois en voyage. Préparer ses repas soi-même, c’est la meilleure option qui peut s’offrir à un végétarien voyageur.

Vous n’aurez plus de soucis quand vous voyagez n’importe où de par le monde. Il suffit juste que vous passiez par le marché du coin ou dans les les supermarchés locaux pour y recueillir les ingrédients nécessaires pour réussir vos plats. Au moins, votre connaissance en cuisine, ne serait-ce que minimum vous aura servi à quelque chose. De plus, étant végétarien expérimenté en cuisine, vous allez pouvoir apprendre et partager votre savoir-faire à d’autres amis végétariens qui auront certainement besoin de vous.

Si vous ne savez pas cuisiner, emportez au moins quelques choses à grignoter le temps de trouver des hôtels adaptés à votre régime comme des fruits (préférablement secs) ,des biscuits, du pain fraise et quelques olives.

Article proposé par canada.marcovasco.fr

Publicités

Où j’en suis

Cette semaine a été plutôt familiale. J’ai passé beaucoup de temps avec ma belle-famille et ma famille. Je ne suis donc pas partie à la découverte d’endroits magiques. Par contre, j’avais envie de vous jaser un peu de ce qui s’en vient pour moi et des petits obstacles de cette aventure incroyable.

Je suis fière de moi, ça fait quelques semaines que je suis toujours au rendez-vous le dimanche. Et ce, même si j’ai peine à gérer tout ce que j’ai à faire. Entre les devoirs, les activités, mes petites escapades à Matane, je tente de trouver le temps d’écrire. Ce n’est toutefois pas toujours évident. L’idéal, ce serait de pouvoir vivre un peu de mon écriture. J’aimerais avoir cette chance, de gagner de l’argent grâce à mes écrits, ou du moins, ne pas avoir à payer autant. Bon, ça reste l’un de mes projets dont je suis le plus fière et dans lequel j’ai investi le plus. Mais j’ai toujours été rêveuse et je rêve que mon blog devienne une partie intégrante de ma vie. Pour cela, j’ai encore bien du travail à faire.

J’ai aussi beaucoup de travail à faire, car j’ai deux blogs : un français et un anglais. J’ai un peu de problème à tenir les deux à jour. J’essaie, mais j’en pédale un coup. Ce n’est pas grave, car j’ai espoir que je vais atteindre un équilibre un jour. Il faudrait simplement que je sois mieux organisé et surtout, que je ne procrastine pas autant. J’ai tendance à facilement décrocher. Principale raison : séries télés. Je suis une fan fini de séries. J’adore m’amouracher de nouveaux personnages et me laisser porter par ces histoires policières ou fantastiques. C’est vraiment difficile pour moi d’être organisée. Mon copain vous dirait probablement que j’ai un talent inouï pour organiser la vie des autres. J’ai ça naturel, même pas besoin de me le demander. Je vais t’arranger ta journée.

Bref, j’ai plein de beaux projets et quelques problèmes à les mettre en œuvre. L’important, c’est que je ne lâcherai pas de sitôt. Au moins, j’ai du plaisir à faire tout ça. Que ce soit mes activités de fin de semaine que je vous partage ici, mes découvertes culinaires et beauté. J’ai la chance de faire ce que j’aime, ou plutôt, je me donne la chance.

J’ai encore plein d’idées qui s’en viennent ici et sur la version anglaise. Plein de belles recettes qui s’en viennent, des petits articles beauté, des petits endroits cachés et merveilleux, ou pas caché mais tout de même merveilleux et encore plus. J’espère que vous êtes autant excités que moi par rapport à tout ce qui s’en vient.