Et si je vous disais que j’ai la meilleure job au monde?

Encore cette année, je travaille à l’École de Français de Rivière-du-loup. Un travail qui me permet de rencontrer des personnes formidables, de tisser des liens et de confirmer mes choix de carrière. Je pourrais faire cela toute ma vie, travailler avec des jeunes qui désirent apprendre une autre langue. Le programme Explore est vraiment merveilleux. C’est un endroit où les opportunités fusent pour ces étudiants, où règne une ambiance de partage, de plaisir et de vacances-école.

Durant la semaine de formation, je regrettais un peu d’être venu. Je me disais : «Ah, j’aurais voulu être à Québec!» Mais depuis que les étudiants sont arrivés, je suis bien trop heureuse et occupée, surtout occupée, pour m’ennuyer. Je me lève le matin, je fais du sport, je lis, j’écris, j’aide des étudiants, je refais du sport le soir. Bref, la belle vie. Je suis payée pour faire la belle vie. Est-ce qu’il y a quelque chose de mieux que cela?

J’ai vraiment un emploi exceptionnel. Cette année, on m’a ajouté un défi de plus : j’ai un groupe de gars. Et sincèrement, c’est beaucoup plus amusant. Les garçons ont de l’énergie à revendre, ce qui me permet de dépenser mon propre énergie. Ils sont plus taquins que les filles, donc les rires fusent sur l’étage. Oui, ils vont titiller les limites et quelques fois, ils ont un pied de l’autre côté, mais à l’âge qu’ils ont, j’imagine que c’est normal. Toutefois, ils sont très respectueux, même que je suis surprise à quel point ils le sont avec moi. Bref, je les adopterais tous! Certains pensent que je suis trop naïve pour comprendre quand ils me manquent de respect, je ne pense pas. Je pense que oui je fais confiance aux gens, comme je l’ai toujours fait, mais que je vois le bon côté des gens et des choses. Je pense aussi que après trois ans, j’ai une plus grande sensibilité envers leur situation et que le fait que j’ai vécu la même chose en espagnol l’an passé me rend beaucoup plus compréhensive. Ma vision a beaucoup évolué au cours des années, et mon caractère aussi.

Grâce à eux, je me dépasse toujours plus chaque année. Je ris, je vis. Quand je suis à l’école, j’ai tendance à «faire la patate!» Ici, je bouge toujours. Je me dépasse et me prends en main. Maintenant, le défi sera de continuer ceci cette année et de ne pas retomber dans mes vieilles habitudes. J’apprends beaucoup sur moi , en fait, un peu comme dans tous mes projets. Ça me rend fière de faire cet emploi, et même si je sais que je devrais essayer un autre emploi, on dirait que mon cœur reste accroché à Rivière-du-loup. Cette ville m’a très certainement charmée!

Il y a une semaine de passée, et je regrette qu’elle le soit déjà. J’aimerais que ça dure plus longtemps, car je suis heureuse et pleine d’énergie comme ça ne se peut pas!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s