Histoire d’amour

DSC_0068

Ne jamais laissez un homme barbu avec des bobépines.

J’ai parlé de ma sœur. J’ai parlé de mes meilleures amies, mais je n’ai pas encore parlé de lui. Lui, c’est Charles-Éric. Charles-Éric, c’est mon conjoint. La raison pourquoi je n’ai pas encore écrit sur lui est que je ne veux pas le partager. Il est tellement merveilleux, vous allez le vouloir dans votre vie aussi, j’en suis certaine.

En effet, il est merveilleux. Aujourd’hui, j’ai décidé qu’il me fallait lui faire un hommage écrit, à la vue de tous. Parce que quand on partage notre vie avec quelqu’un d’aussi exceptionnel, il faut le partager. Ne serait-ce que pour démontrer que le bonheur existe et que l’homme presque parfait aussi.

IMG_2183

Été 2014

Il y a maintenant 9 ans que nous nous connaissons. Nous étions dans les mêmes classes lors de notre immersion anglaise ainsi que notre secondaire. Par contre, bien que nous avions des amis en commun, nous n’étions pas proche. Puis en secondaire 5, en cours de chimie, nous sommes devenus co-équipiers (au plus grand désarroi de notre ami Félix qui était bien déçu que j’ai volé son ami). Je ne me souviens plus pourquoi nous avons décidés de nous unir alors que nous ne parlions pas beaucoup ensemble. Toutefois, il m’avoua plus tard qu’il m’avait dans la mire depuis un instant. (Oui, j’en suis bien fière!) Le temps et notre ami Félix a fait son œuvre, nous rappelant constamment que nous pourrions faire un beau couple. Puis un jour, Charles-Éric a tenté de draguer. Du haut de mes 16 ans inexpérimentés, j’ai bien failli perdre connaissance. Un gars. Un gars s’intéresse à moi. Je trouvais le tout difficile à croire. J’ai même fermé mon cellulaire et couper toute communication le temps d’une nuit. Le lendemain, j’essayais de paraître normal… mais on peut s’entendre pour dire que je ne l’avais pas du tout.

Typique moi, j’ai paniqué et je lui ai dit que je ne voulais être que son amie. (oui, oui, j’ai fait cela…) Je l’ai ‘’friendzoné’’. Heureusement pour nous, Charles-Éric est plutôt tenace et têtu. Je dois avouer qu’il a été patient. Il a fait comme si de rien était, comme s’il acceptait le fait que je ne voulais être que son amie. Mais au fond, je crois qu’il s’était dit qu’il ne lâcherait pas si facilement.

À 16 ans, je regardais surtout les garçons de type joueur de football avec un beau sourire, mais pas toujours très intelligent, malheureusement. (Les stéréotypes du secondaire, ils sont réels. J’espère que ces gars ont changés aujourd’hui. Du moins, je leur souhaite.) J’ai eu plusieurs déceptions. L’une m’a particulièrement marquée. Au risque qu’il se reconnaisse, je vais faire une petite parenthèse de mon conjoint pour vous partager cette brève expérience. En effet, moi et le gars en question nous fréquentions depuis quelques mois. Au moment où je lui ai dit que j’étais intéressé, il a pris peur (je pense) et le lendemain, il sortait avec une autre fille. Oh dieu que j’ai pleuré. C’est peut-être l’une des raisons pourquoi je ne pouvais pas faire confiance par la suite.  Mais bon, que serait l’adolescence sans les peines d’amour!

IMG_0499

Noël 2013

De retour à Charles-Éric. Nous avons passé pas moins de trois mois à se tourner autour, presque littéralement. Je me rappelle encore son regard perçant qui me regardait droit dans les yeux à chaque midi, comme s’il scrutait mon âme. J’étais gênée, mais flattée. Puis, il a probablement les plus beaux yeux de l’univers donc, ce n’était pas désagréable de tenir son regard. Un jour, il m’a invité à souper chez lui. Oh le stress. Vous ne pouvez imaginer, probablement que oui en fait, mais ouh la la, j’avais les papillons, croyez moi. Sachez que Charles-Éric est très très intelligent. Je me disais que quand j’allais être avec sa famille, j’allais avoir l’air quelque peu sotte. Il faut dire qu’ils ont une réputation de petits génies! Mais bon, ce ne fut pas ce a quoi je m’attendais. De plus, il avait aussi invité le fameux Félix, donc j’avais quelqu’un qui comme moi, n’étais pas de la famille. Nous avons mangé, joué à des jeux de sociétés et écouté un film. Tout au long du film, je me demandais pourquoi il ne me prenait pas la main. Bon, ici, il est important que savoir que je lui avais dit que c’était seulement en ami que j’allais chez lui, pas plus. (ah les filles, ce n’est jamais claires!) En fait, je ne le savais pas avant cette soirée-là que j’étais tombée amoureuse. Quand ma mère est venue me chercher, que j’ai pris place dans la voiture, je lui ai tout de suite dit : «Je vais sortir avec Charles-Éric.» Nous sommes allés au cinéma, nous nous sommes embrassés et voilà nous étions ensemble.

P1090038

Noël 2013

Depuis trois ans je partage la vie d’un homme qui sait ce qu’il veut dans la vie, qui fait tout pour atteindre ses buts, qui a des opinions et les défends, qui aime s’obstiner avec moi. Un homme taquin, drôle, joueur, attentionné, passionné, intelligent, allumé, raisonnable, calme, posé. Un homme qui sait me comprendre, qui a la patience de m’écouter, parce que je parle beaucoup. Qui me soutient et m’encourage dans mes projets. Qui sait quoi faire quand je suis malade, quand je panique, quand je pense trop. Qui a des buts semblables aux miens. Charles-Éric, il a reçu une bourse d’excellence dans son programme et il la mérite pleinement. Il sait travailler.

Depuis que nous sommes ensemble, j’ai pu le voir évolué et s’épanouir au travers de ses projets ainsi que de ses obstacles. Quand il fait face à un obstacle, il le surmonte avec brillo et avec positivisme.

C’est d’un homme comme lui que j’ai besoin dans ma vie. Quelqu’un qui me garde sur terre quand j’ai la tête dans les nuages, qui me pousse à dépasser mes limites même lorsque je suis réticente. Qui ne m’empêche jamais de me réaliser et surtout, qui me respecte.

Charles-Éric, c’est tout cela et bien plus encore.

Et NON, je ne le partagerai pas !

P1000300

Merci Félix pour tes efforts. Grâce à toi j’ai maintenant un homme merveilleux dans ma vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s