Depuis 15 ans

En ce beau dimanche de fin d’automne quelque peu frisquet, j’avais envie de vous parler de quelqu’un de très important dans ma vie. Ça fait 15 ans que je l’ai rencontré. On a eu des hauts et des bas, comme tout le monde je pense. On a une panoplie d’histoires cocasses l’une sur l’autre et aussi quelques rancunes bénignes.

Quand j’ai rencontré cette personne pour la première fois, j’étais très jeune. J’avais presque quatre ans et je suis tout de suite tombée en amour. Bon, ma mère vous dirait que ce n’est pas vrai, qu’au début j’étais plutôt jalouse. Par contre, sous cette jalousie d’enfant unique, se cachait un amour inconditionnel. Et puis, j’ai grandi. Elle aussi d’ailleurs. On a fait des spectacles ensemble, on se déguisait et on s’amusait. Je suis chanceuse d’avoir eu la chance de rencontrer cette personne et d’avoir évoluée avec elle jamais trop loin.

Un jour j’ai eu l’âge de garder des enfants. Pauvre elle, je n’étais pas toujours facile avec elle. Je me donnais bien de l’importance avec mon cours de gardienne avertie. Encore une fois, malgré mon allure rigide, je l’aimais encore d’un amour inconditionnel. Puis un jour, bon, ce n’était plus amusant de la faire fâcher, j’étais passé à autre chose. Là, ce que je voulais, c’était lui faire des câlins. Ben, pas elle. Oh non, n’importe quoi, mais pas ça (ah et pas de becs aussi, pas même la toucher). Je lui disais qu’elle était belle, elle me disait de la laisser tranquille. Oh, ce temps-là, je m’ennuie de pouvoir la taquiner tous les jours.

On en est arrivées au point où on avait à faire des choix de vie. Elle est partit à l’extérieur. C’est à partir de ce moment-là qu’on prends conscience qu’on ne dit jamais assez je t’aime, et qu’on prend souvent trop tout pour acquis. Depuis que je ne la vois plus tous les jours, je l’aime encore plus, ou du moins, j’en ai encore plus conscience. Quand je la vois, je suis juste heureuse.

Si vous n’aviez pas compris, je parle de ma petite sœur ici. Laurence, elle est formidable. Adolescente, mais formidable. Tout d’abord, elle est ma sœur et déjà à cause de ça, elle a une place spéciale dans mon cœur. Mais en plus, elle est intelligente. Elle a de la répartie et croyez-moi qu’elle sait donner la réplique. Tout ce qu’elle entreprend, elle le réussit. Si elle veut faire du Penny, elle réussit. Une chose dans laquelle elle réussit plutôt bien. Bon en fait, je devrais dire qu’elle est juste époustouflante. En fait, ma sœur, elle est une sportive. Son sport c’est le soccer. Elle est juste excellente. C’est une machine. Elle peut faire n’importe quoi avec un ballon. Bref, ce n’est pas pour rien que même les parents des autres équipes viennent la féliciter.

Ma sœur, je ne le dirai jamais assez, elle est formidable. Je l’aime d’un amour inconditionnel et ce, depuis le jour où elle est née. Je le sais que cet article la gênera, mais elle le mérite amplement, ma petite sœur.

Laurence, j’espère que tu le sais que je suis fière de toi et qu’être ta sœur est un privilège. Je t’aime et je pense à toi bien plus que tu le penses.

Sur ce,
Je vous souhaite d’aimer vos sœurs et vos frères aussi fort que j’aime la mienne.

DSC_0144

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s