Carolane se met en forme ?

Ma mère vous dirait qu’elle a entendu cette phrase des millions de fois. Et c’est vrai! J’ai souvent essayé, mais je n’ai jamais réussir à tenir ma résolution bien longtemps. J’ai toujours eu un manque flagrant de motivation à faire du sport, principalement parce que je n’aime pas le sport. Par contre, pour la première fois, depuis mon voyage en Équateur, j’ai envie de faire du sport. J’ai envie de monter une montagne, de nager dans des lacs (ou des piscines) et de faire des Squats! Pour moi, c’est un sentiment nouveau, mais apprécié. Ce que j’ai peur, c’est que cela ne dure pas. Pour l’instant, je suis allée nager à chaque fois que mon horaire le permettait. Je ne nage ni vite, ni bien longtemps, mais au moins, je fais quelque chose.

J’ai lu une phrase qui disait que même si tu ne vas pas vite, tu dépasses quand même tous ceux qui sont assis sur leur divan. C’est cette même phrase que je me répète lorsque j’ai l’impression qu’on me regarde et qu’on me juge. Ah la pression des pairs, toujours un gros enjeu pour moi. Par contre, depuis un moment, je me sens tellement mieux dans mon corps que je commence à être capable de combattre ce sentiment de peur.

Et oui, en effet, je me sens bien dans mon corps. Maintenant, je suis capable de danser sans me demander si les gens me trouvent dégueulasse d’oser danser, car oui je me répétais cela. Avant, je marchais et j’avais l’impression que le monde entier me regardait avec du dédain. Quand j’y repense, ce n’était pas le monde qui me regardait avec du dédain, mais bien moi-même. Aujourd’hui, j’ai l’impression que l’on regarde mes cheveux, mes vêtements ou mon sourire et qu’on se dit : wow, elle fait des beaux chignons ou encore, elle sourit toujours celle-là.

Une grande partie de ce cheminement s’est réalisé suite à mon secondaire, car j’ai trouvé ma place et je fais ce que j’aime. J’étudie les langues, je fais des projets de solidarité internationale, je travaille avec des étudiants pour les aider à apprendre le français, je fais des projets d’avenir avec mon amoureux. Charles-Éric est d’ailleurs une autre grande partie de mon cheminement. Quand il est entré dans ma vie en m’apprenant que je lui plaisais, j’ai d’abord eu peur. D’un sens, je n’arrivais pas à croire qu’on pouvait aimer mes courbes, mes fesses, bref mon corps. Pendant tout mon secondaire, on ne m’avait jamais dit (un garçon ne m’avait jamais dit) que j’étais belle et désirable. Lui, il me l’a dit. Je ne l’ai pas cru et croyez-moi, il a fallu trois mois pour me convaincre qu’il pouvait réellement m’aimer.

Puis nous sommes devenus un couple, et il a changé ma vision de moi-même. Tous les jours, il me dit que je suis belle et ce, depuis plus de deux ans et demi. Tous les jours, il me regarde et je vois l’amour qu’il me porte. Avoir quelqu’un comme lui dans sa vie, c’est comme être la plus riche des personnes parcourant la terre.

Grâce à lui, grâce au fait que je fais ce que j’aime, je m’accepte maintenant. Depuis mon voyage en Équateur, c’est encore mieux. J’ai l’impression d’être retournée aux sources. Tout ça, tout ce bien-être m’a amené quelque chose d’inattendu : le désir d’avoir plus. Maintenant, je n’ai plus à tenter de me convaincre de faire du sport car je me trouve grosse et laide. Non! Maintenant, je ne suis plus découragée de moi-même à un point tel que j’ai honte de seulement aller courir vu mes performances. NON! Maintenant, j’ai seulement envie d’être bien et équilibrée. OUI! Voilà ce que je veux, et voilà ce que j’aurai!

 

De plus, maintenant que c’est écrit ici, j’ai pas le choix ahah!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s